La Cour européenne des droits de l’homme a validé de licenciement d’un ingénieur roumain qui avait utilisé le web à des fins personnelles sur son lieu de travail.